Plurielle

D'abord humain

28 septembre, 2009

Dans la cour des grands tout est grand

Image de prévisualisation YouTube

Assise face à mon écran, je pense et presque tous seuls, mes doigts écrivent, je relis, j’ajuste et je me trouve en accord avec ce qu’ils savent dire de moi :
Je pleure mes joies, je chante mes peines, la musique est là pour m’aider à conscientiser cela. Les mots m’aident aussi.
Je perçois qu’il y a une nuance entre partir et voyager.

On voyage pour se changer soi-même, quand on part on est à la dérive !

Je vis dans mes valises…toujours prête à partir ! Au bord du bout de la dérive, un jour, j’accosterais.
Parfois, mes ambitions dépassent mes moyens, je dois alors réfléchir aux contraintes pour faire des choix, afin d’être là à part entière ou entièrement à part.

20090620festumsaintbrs012.jpg
Il me faut avoir les ressources nécessaires pour choisir les bons musiciens de ma vie…

On ne peut pas jouer la batterie tout seul, j’ai donc besoin de faire appel aux autres musiciens.

J’y  travaille beaucoup car je ne supporte plus la médiocrité, je vise la perfection espérant ainsi atteindre le bien-être !

20090713fetnatokan002.jpg
J’aimerais que de belles compositions naissent des notes de ma vie…Tout comme de beaux enfants sont sortis de mon ventre.

Si un musicien se retire, la fusion musicale se fera avec un autre et ça me console de mes déboires.

1007432.jpg
La vie me livre un combat qu’elle n’a jamais perdu.

C’est donc très difficile d’arriver à mes fins car je souhaite ne pas être seulement l’interprète de ma vie.

Or si la musique est une science qui suppose d’aller aux racines de choses, la vie tout entière peut être mélodie ou cacophonie, j’opte pour une symphonie.

crayonsdecouleur.jpg

5 réponses à “Dans la cour des grands tout est grand”

  1. Chatreux dit :

    Assis aussi face à mon écran, j’écoute dans le silence de la nuit, cette musique, ces accords..
    Nous pouvons partir, ou voyager aussi loin que nous le pouvons, nous ne pourrons jamais nous fuir de nous même..
    Les musiciens servent la musique… certes certains plus que d’autres savent mieux la servir…ET poutant la partition est la même pour tous..
    La perfection n’existe pas, seulement peut être dans les intentions….

  2. La douce symphonie de l’Amour!
    ARSENE GRISALI

  3. Helianthine/helLutte dit :

    J’adore cette phrase: la vie me livre un combat qu’elle n’a jamais perdu.
    Je t’adore Myel!

  4. simboubou dit :

    tout simplement … SUBLIME

  5. @Chatreux, je préfère la partition du soliste mais comme j’aime la symphonie dont @Alain/Arsène fait état !
    Ma douce @Hélianthine, moi aussi je t’adore et je puise dans ta force souvent pour tenir debout.
    @simboubou…merci de ton enthousiasme.
    Merci aussi à ceux qui prennent des chemins de traverse.

Laisser un commentaire

 

Carnet de bord de gulliver |
tcahell |
laileron des sharks |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Et si c'était vrai....
| Les hommes, pas de mode d'e...
| JOURNAL D'UNE PUTE SOUMISE