Plurielle

D’abord humain

29 avril, 2009

Sud – Est : Vent d’Autan

Ce n’est pas la météo, C’est mon coeur-météo !
Un coeur qui aime en décalagerosedes.gif
Dire la douloureuse absence
ou taire ce lancinant silence ?
Parler pour se comprendre
ou bien vivre à s’attendre ?

Ça me fait peur d’aimer à ce point
On me dit d’aimer avec toute ma tête

De ne pas me livrer toute
D’observer une saine distance, pour rebondir…

IMPOSSIBLE !
Ce besoin d’aimer et de se sentir aimé, le souvenir de la main de l’aimé, il les faut pour que tous mes demains survivent à aujourd’hui .

Voix off (au pluriel): tu as voulu le tuer

tu connais ses défauts tu connais tes limites
oui, c’est vrai
mais il me fait rêver aussi
on va au théâtre
on assiste à des conférences, on visite des expositions, on se rend à des festivals
14degrs30.jpg
on partage des lectures, des choses qu’on aime tous les deux
il est aux petits soins quand on est ensemble
il déteste se lever tard, alors il se lève et reviens me regarder dormir
il tire les rideaux en partant pour que je ne sois  pas gênée par le soleil
il me fait découvrir la cuisine qu’il aime préparer et me regarde manger
il m’emmène dans des endroits qui comptent ou ont compté pour lui
tout ça, ça compte aussi , non ?

oui bien sûr il fait ce que fait tout homme qui aime une femme 

j’ai l’impression que ce qu’on retient de lui ce sont ses travers

j’ai envie de te dire pars
oui  ?
mais n’accepte pas le moindre travers tu dois recommencer une vie
c’est la roulette russe
presque avec un pistolet automatique
j’ai envie de te dire reste

si tu y vas tu te jettes dans le vide
oui !
tu dois être forte
il a tout pouvoir sur toi
c’est peut être idiot mais je l’aime
ça je m’en suis aperçu
parfois je me dis que la mort m’en délivrerait
il doit y avoir d’autres solutions
je veux bien moi que tu l’aimes, mais tu dois l’aimer avec toute ta tête pas conditionnée comme tu l’es enfin comme il me semble que tu l’es

27 avril, 2009

Le silence de la nuit pour laver les pinceaux de ma vie.

Il est des jours/soirs  comme celui là où j’aimerais, pêle-mêle,  retourner là où le sourire était présent, regarder dans l’enfance, fouiller dans la puberté, insister à toutes les étapes, à tous les étages. Bien regarder sous tous les souvenirs. Ne pas s’arrêter avant d’avoir trouvé.

 

 

marchdesteluce.jpg

 

 

 

Trouver ou retrouver le goût nature, spontané du rire, du plaisir, de la joie et de la bienveillance pour soi et pour les autres.

(more…)

25 avril, 2009

Le texte amant

Classé dans : amours,chronique,citations,humeurs,philo,poesie,reflexions,societe — kinkajouunblogfr @ 20:34

Les textes forts, remplis de j’te mords
Entre mes cuisses je les adore
Tous ces mots écrits par jets
J’ai envie ou jet tiens à toi…..
J’en ai tellement à t’offrir
Qu’il faudrait des mois pour les lire
rien.jpg
T’en imprégner et t’en faire jouir
T’as mis un frein sur d’autres seins ou d’autres reins
Mes mots d’en moi sont au placard, je sais plus ou je sais pas
Le vestiaire de mes paroles s’affole
J’trouve pas ça drôle
J’sais plus pourquoi, je suis dépossédée de toi
Mes reins à moi sont froids sont froids………..
Mes pensées n’ont plus l’en verge dure
J’aime plus ma source entre virgules
Une parenthèse à mon effroi
De plus pouvoir jouir de moi
A quoi ça sert d’émoustiller?
Si une autre tache tous tes draps
J’imagine ta langue sur sa peau
Blanche comme le pont Mirabeau
Je devine ses gestes pas sensuels
J’entends mêmes ses cris de gazelle
Je te sens couler sur son corps
Elle te repousse elle aime pas çà
Parce que c’est mal vu ça s’fait pas
J’imagine ton odeur de mec qui la recouvre les bras en croix
Ses seins qui pendent avec effroi
Tes yeux qui crient et qu’elle voit pas
Une fille tout sèche ………… calèche calèche…………..
Prendre son pied c’est pas comme ça
C’est tout un corps à découvrir pore à pore…………….
Une vie entière à parcourir
Chaque parcelle à suçoter
Chaque odeur à garder, sans rien laver, rien que lécher
Femme sensuelle jusqu’au bout des cils
J’ai été ta louve et ta chienne
Mais maintenant tu te défiles
Ne plus être tienne me fout la haine

 

 

Merci à Camilla de son aimable autorisation qui me permet de vous faire partager ce texte. Retrouvez la ici http://www.parfumdevoix.com/ et là http://www.dulciamara.livegalerie.com/

 

123456
 

Carnet de bord de gulliver |
tcahell |
laileron des sharks |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Et si c'était vrai....
| Les hommes, pas de mode d'e...
| JOURNAL D'UNE PUTE SOUMISE